|
Votre panier
Vous recherchez
0 LE BLOG
Voir toutes les fiches >

Brûlures gastriques et grossesse

La femme enceinte ne peut pas s'automédiquer n'importe comment et pourtant certains symptômes liés directement à la grossesse peuvent être très handicapant voire douloureux.
 

Les risques de toxicité pour son bébé sont importants. Pharma-medicaments.com vous guide pour bien choisir les bons produits d'origine naturel ou non.
Dans ce chapitre, nous aborderons un trouble digestif important : les brûlures gastriques ou appelé RGO (Reflux Gastro Oesophagien).

A l'inverse des nausées, les brûlures gastriques augmentent au cours de la grossesse, surtout présente pendant le dernier trimestre.
Pourquoi apparaissent-elles chez 8 femmes sur 10 enceintes ? Avant tout parce que le bébé occupent de la place, ce qui entraine une pression intra-abdominale.
Suite à une modification de la concentration des hormones, il y a un relâchement du sphincter œsophagien inférieur.

RGO nécessitant une consultation : si après une semaine de traitement, il n'y a pas d'amélioration des symptômes ; si le RGO s'accompagne d'autres symptômes que digestif ; si altération de l'état général : perte de poids...

RGO bénins : voici quelques solutions pour vous soulager, sachant que cela va uniquement agir sur les symptômes et non la cause.

 

Traitements :

  • Médicaments : si les symptômes ont une fréquence max d'une fois par semaine : les anti-acides comme les sels de magnésium avec ou pas du carbonate de calcium.
    A privilégier aux sels d'aluminium. Leur action est très rapide mais de courte durée : 30 mn à 60 mn.
    Attention, ne pas trop les utiliser car ils peuvent entrainer un déséquilibre en minéraux et peuvent gêner l'absorption d'autres médicaments. 
    Exemple de produits : Maalox (mais contient des sels d'aluminium). Rennie est déconseillé pendant la grossesse.
     
  • Médicaments : si les symptômes ont une fréquence max d'une fois par semaine : les alginates, ils forment un gel qui surnage dans l'œsophage.
    Ils forment une barrière qui protège l'œsophage. Action plus longue de 2 à 4 heures.
    Exemples de produit : Gaviscon.
     
  • Médicaments : si les symptômes sont plus fréquents qu'une fois par semaine : IPP (Inhibiteur de la Pompe à Protons) empêchent la production d'H+ responsables de l'acidité.
    Attention, ils n'agissent qu'au bout de 2 jours, donc associer si besoin un anti-acide.
    Attention, peuvent entrainer des nausées et flatulences.
    Exemple de produits : Oméprazole, Mopral.
     
  • Médicaments : si les symptômes sont plus fréquents qu'une fois par semaine : anti-H2.
    Agissent sur les cellules de l'estomac qui fabriquent de l'acide chlorhydrique. Effet rapide et intensité de 6 à 12 heures.
    Attention : uniquement sur prescription.
    Exemple de produits : Ranitidine.
     
  • Nature : homéopathie : très bonne alternative. Consulter la fiche troubles digestifs de la femme enceinte et homéopathie.
  • Nature : huiles essentielles : déconseillé au cours de la grossesse.
  • Nature : jus d'aloe vera, préférer la pulpe fraiche. 25 à 50 ml matin ou soir pendant 20 jours à diluer dans un grand verre d'eau.
    Exemple de produit : aloe Vera d'Aragan.

 

Conseils :

  • La base : éviter toute nourriture acide, épicée et grasse : jus d'orange, poivre, moutarde...
  • Eviter les boissons gazeuses.
  • Fractionner les repas.
  • Eviter cigarette et alcool.
  • Surélever la tête du lit.
  • Favoriser une activité physique modérée.
  • Acuponcture, avis médical préférable.
Livraison

box livraison

Paiement sécurisé

boxpaiementsecurise

Hébergement sécurisé
boxhebergementsecurise
Service Client

Du lundi au vendredi de 9h à 18h
telephone 09 70 82 29 39
numéro non surtaxé