Accueil / Actualité / Conseils / ORL / Comment reconnaître la bronchiolite d’un bébé ?

Comment reconnaître la bronchiolite d’un bébé ?

Comment reconnaître la bronchiolite chez bébé ?

Cette infection qui touche les petites bronches est extrêmement contagieuse. Si elle est fortement redoutée par les parents pour ses symptômes souvent impressionnants, elle est très souvent bénigne.

La difficulté : chez les frères et sœurs de plus de 2 ans et chez les parents, elle peut n’avoir l’air que d’un simple rhume avec le nez bouché. Pourtant, le moindre postillon ou éternuement peut transmettre le virus. 

Souvent semblable à un rhume classique, la bronchiolite se caractérise par une fièvre peu intense et une toux irrégulière au début. Celle-ci s’intensifie en même temps que la respiration peut se mettre à “siffler”. On observe souvent une perte d’appétit et un sommeil agité. 

Comment soigner la bronchiolite ?

Quand le diagnostic est posé, votre meilleur allié est le mouchage, à savoir pour les nourrissons : lavage de nez avec un spray nasal hypertonique autant de fois que nécessaire. 

C’est cette action qui évitera que la bronchiolite ne tombe sur les bronches et entraîne de réelles difficultés respiratoires. 

En règle générale, ce geste simple permet d’enrayer la maladie et d’éviter un passage aux urgences pédiatriques. En dehors de cela, évitez à tout prix la médication sans l’avis d’un médecin. Par exemple, les sirops antitussifs sont totalement à proscrire. 

Reconnaître la bronchiolite et les cas suscitant une consultation d’urgence

Bon à savoir : la bronchiolite est une maladie fluctuante. Bébé peut être en forme et tout sourire le matin et plus grognon car gêné l’après-midi. On observe une guérison au bout de 5 à 10 jours malgré une persistance de la toux pendant parfois près de 2 semaines derrière. 

Ce qui doit vous alerter : Si le mouchage n’est pas suffisant et que vous constatez une intensification de la gène respiratoire, des vomissements systématiques, une attitude amorphe ou très agitée, consultez un service d’urgence qui vous guidera dans la prise en charge de votre enfant, a fortiori s’il est né prématurément, n’a pas encore un mois et demi ou s’il a une pathologie déjà identifiée et aggravante (pathologie respiratoire, malformation, défenses immunitaires faibles…etc). 

Éviter la bronchiolite : les règles basiques

Comme pour toute maladie contagieuse, la propagation de la bronchiolite pourrait être limitée grâce à l’effort collectif et des règles d’hygiène de base simples. A savoir : 

  • Aérer régulièrement le logement
  • Avoir un kit biberon / couverts, tétines, doudou propre à chaque enfant
  • Passer doudou régulièrement à la machine à laver (même si c’est un crève-cœur pour votre bambin !) 
  • Rendre le lavage des mains encore plus systématique à chaque contact avec votre enfant ou avec l’extérieur.
  • Eternuer dans votre coude
  • Préserver bébé des gestes d’affection trop invasifs autour du visage
  • et surtout … éviter l’accueil en collectivité si votre enfant est malade ! 

Vous avez désormais quelques conseils pour reconnaître la bronchiolite et affronter l’hiver plus sereinement. 

Rappelez-vous, la bronchiolite est très souvent bénigne ! Ne sous-estimez pas les effets du lavage de nez et restez calme en toutes circonstances. Avant de vous déplacer dans les services d’urgence, si vous êtes très inquiets, les médecins régulièrement du 15 et du 112 peuvent aussi vous aider à évaluer l’état de santé de votre enfant. 

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de conseils complémentaires.

Appelez-nous au 02 41 75 80 39

bebe bronchiolite

Notre selection de produits

Articles de la même catégorie